La Duchère en mutation

La Duchère, quartier du 9è arrondissement de Lyon, vit actuellement de grandes transformations urbaines et sociales, dans le cadre de sa réhabilitation, entre destruction des grands ne sembles et construction de nouveaux logements, ces derniers entraînant la venue de nouveaux habitants. Ici se cristallise un enjeu fondamental pour le développement social du quartier. Au cœur de ce processus de transformation urbaine, duchèrois actuels et à venir sont amenés à dialoguer aujourd’hui pour mieux vivre ensemble demain. De ce constat de la nécessité du dialogue est né le projet de documentaire photographique et sonore DUCHORAMAS, chroniques d’un quartier en mutation .

"Duchoramas" s'articule autour d’une quinzaine de documentaires photographiques et sonores d’environ 5 mn chacun, consacrés à une quinzaine de familles du quartier et à la façon dont elles vivent ces transformations et éventuellement leur déplacement d’habitat. Les témoignages d’actuels et futurs habitant du territoire de la Duchère cible les mécanismes de transformation du quartier au travers les propos, reflets des attentes, des besoins et des envies des populations diverses. Ce sera ainsi l’occasion d’interroger leurs doutes en se mettant à leur écoute pour transmettre leur parole.

"Duchoramas" est réalisé par l’équipe du collectif The WOMPS. Il a été diffusé par des projections intermédiaires tout au long de la production du projet au cinéma de quartier Ciné Duchère, par la mise en ligne des documentaires au fur et à mesure de laur production sur le site dédié au projet DUCHORAMAS, chroniques d’un quartier en mutation, par une expo-installation, visible dans un premier temps sur le quartier et l’agglomération lyonnaise ( printemps2010), puis dans des festivals.

Par delà le projet, "Duchoramas" questionne la société sur le vivre-ensemble dans les quartiers qui, au fil du temps, ont été désignés de "sensibles", et, au sein desquels se sont developpés tensions, puis tentatives de restructurations. En donant la parole aux duchérois, sans commentaires ni à priori, "Duchoramas" sort des sentiens battus des clichés sur les "quartiers".